>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES ARCHIVES - 2019-01
 
actu : presse

“Riz” : un grain de folie

Mis en ligne le 28/01/19 | #
 

Riz repéré par :

Rustica hebdo (1/7 février) :

                              Riz Rustica

– L'hebdomadaire belge Femmes d'aujourd'hui (31 janvier) avec une nouvelle fois, un bon titre pour ce même titre :

                                          Riz dans Femmes d'aujourd'hui

– et deux autres hebdos Terres et Territoires et Le Paysan tarnais (18/25 janvier) qio ont aimé la recette du riz au four, potimarron, wakamé et tahni de Félicie Toczé.


actu : presse

“Voyages entres les langues” : « insolite, ornemental, instructif et inspirant »

Mis en ligne le 28/01/19 | #
 

Le quotidien suisse 24 heures (12/13 janvier) est longuement revenu sur Voyages entres les langues. Katia Berger parle dans son article de la genèse du projet et recommande de faire « le détour par Nyon, Bienne, Sion, Rapperswil, Faido ou Sagliains, vous y découvrirez des fresques composées de citations d'auteurs et augmentées de commentaires multilingues, recueillis au près de la population alentour. L'effet est insolite, le résultat à la fois ornemental, instructif et inspirant. » La journaliste a interviewé Karelle Ménine qui explique notamment : « Ruedi Baur et moi ne demandions pas mieux que de prolonger la démarche entamée à Mons*. Le patrimoine littéraire étant de moins en moins lu, mon désir est de le porter dans les rues, de l'y inscrire à la main, et d'observer comment le texte rouvre des horizons. »

* Voir La Phrase, NDLR

Voyages entre les langues in 24 heures

Autres mises en avant du livre, celle de :
Étapes (bimestriel de janvier/février) : 

                          

– et celle du Courrier suisse (25/27 janvier). La journaliste Anne Pitteloud écit un intéressant article à propos de l'exposition – dont Karelle Ménine est commisssaire – qui a lieu à la Maison de Rousseau et de la liitérature. L'expo est consacréée à la journaliste et écrivaine voyageuse genevoise Isabelle Eberhardt morte noyée dans un oued saharien à l'âge de 27 ans. « “La langue permet la rencontre par-delà les différences”, souligne Karelle Ménine, dont la démarche vise à revenir aux textes originaux pour les partager et faire résonner l'écriture dans la cité. »

Voyages entre les langues Courrier suisse

 


actu : presse

Voici le monde des toits

Mis en ligne le 22/01/19 | #
 

Deux supports très différents ont remarqué Habiter les toits :

– l'hebdo Voici (11/17 janvier) :

                              Habiter les toits dans Voici

Isabelle Régnier, dans le quotidien Le Monde (13/14 janvier), écrit une très intéressante analyse titrée « L'architecture durable devrait être modulable ». Elle Le Monde logoconclut ainsi son propos : « À l'autre extrémité, les toits apparaissent comme une nouvelle frontière pleine de promesses. Depuis que la loi ALUR, en 2014, a assoupli la contrainte, on voit des immeubles se surélever un peu partout. Et on ne compte plus les projets qui conçoivent le rooftop comme un deuxième sol, seulement plus agréable puisqu'il vous colle la tête dans les nuages. Un espace propice, comme l'écrit l'historien et journaliste Olivier Darmon dans son livre Habiter les toits (Gallimard, “Architecture - Alternatives”, 2018),à laisser s'inventer librement de nouvelles manières d'habiter ensemble.” »


actu : presse

Nos vingt meilleures ventes de 2018

Mis en ligne le 13/01/19 | #
 

À retenir sur le bilan de l’année écoulée une certaine constance depuis deux/trois ans avec la présence des mêmes ouvrages dans la liste des meilleures ventes en librairie.
Le podium demeure inchangé par rapport à 2017 avec le Guide du street art à Paris dont les versions 2018-2019 figurent à nouveau à la première place. Megalow Food conserve sa deuxième place tout comme Aliments fermentés, aliments santé qui remporte la médaille de bronze après avoir décroché l’or en 2016. L’autre ouvrage de Marie-Claire Frédéric et Guillaume Stutin (Boissons fermentées) passe de la quatrième à la dixième place. Guerre et spray de l'incontournable Banksy, gagne cinq places (4e) et retrouve la position qu’il occupait en 2016. Année après année, il s’approche des records absolus de vente d’Alternatives (11e tirage !) : plus de 100 000 exemplaires pour les diverse versions du Catalogue des Ressources et de celles de Électricité, en dépassant largement le Guide de l’architecture moderne à Paris vendus à plus 60 000 exemplaires avec ses versions étrangères.
Les autres succès sont des nouveautés. Pas tout à fait pour Mai 68, l’affiche en héritage (9e) qui est une mise à jour de la version parue dix ans plus tôt. Beau coude à coude aux cinq et sixième places (3 ventes de différence seulement !) pour deux ouvrages street art parus au dernier trimestre : Le Bestiaire fantastique du street art et Europe street art & graffiti, suivis par le nouvel opus de Linda Mestaoui, qui avec son très beau Green Art (8e), retrouve presque les sommets qu'elle avait atteint avec son Combo sixième meilleure vente en 2016. Arts urbains toujours avec les jolies ventes de l’autre livre consacré à la star de Bristol Banksy vous représentez… (15e) et celles de Wastelands (17e).
Au septième rang on trouve Gratte-ciel dont le format tout en hauteur est particulièrement adapté au sujet. Il perpétue une solide tradition de notre maison, l’architecture, qui voit aussi figurer dans le top 20 Habiter les toits (19e) de Olivier Darmon qui succède brillamment à Habiter les ruines qui figurait à la dixième place il y a deux ans.  
Autre spécialité d’Alternatives, celles des arts culinaires avec le tir groupé de Zéro sucre (11e), Mon épicerie maison (12e), Fromages et laitages naturels (13e), Zéro déchet dans ma cuisine (14e), et Riz (16e).
Enfin coup de chapeau à un autre best-seller au long cours, Le Ménage au naturel, placé au vingtième rang, un classement flatteur qu’il occupe avec une belle constance depuis sa première version parue en mai 2009.


actu : presse

L'éloge du pâté en croûte du “Figaro”

Mis en ligne le 07/01/19 | #
 

Hugo de Saint Phalle souligne dans le numéro du Figaro paru la veille de Noël 
« le tonitruant come-back du pâté en croûte et son armada de pithiviers, tourtes et autres canailleries en tous genres. De vrai bombinettes caloriques dont les farces gouailleuses
– viandes de goût, gibiers à poils et à plumes, foie gras – se lovent sous une couverture de pâte brisée, évidemment pur beurre.
» L'article est complètement dans l'esprit du livre Anthologie fabuleuse, fallacieuse et facétieuse du pâté en croûte paru il y a sept ans que le journaliste présente ainsi : « 96. Nombre de pages du livre d'Emmanuel Giraud, recueil d'esprit célébrant cette pièce devenue star en douze récits gourmands. »

                          


actu : presse

“Mon épicerie maison” bien en évidence

Mis en ligne le 07/01/19 | #
 

Présentation de Mon épicerie maison dans :

La Tribune de Genève (28 décembre) qui a testé « la recette du ketchup, facile et visiblement délicieuse. »
– le bimestriel Superfoofd (décembre 2018/février 2019] a lui choisi celle du vinaigre de pomme en référence au livre de Louise Braowaeys et de Hélène Schemberg. Le titre de l'article « Libérez vos placards ! » :

                           

– Le ttimestriel L'Épicurien en fait la présentation suivante :

                            

–  La revue belge Délices de femmes (6 décembre) recommandait ce même titre pour « Pour ma copine qui a déjà tous les livres de cuisine…» et ajoutait : « Cet ouvrage lui apprend à remplacer même ses pots et conserves par du “fait maison” ! Il reprend les classiques du placard : pesto, infusion, épices, huiles parfumées… Plus sain, moins cher et nettement plus gourmand ! »

– Enfin le trimestriel Fémitudes (décembre2018/février 2019) a craqué pour la recette du chutney :

                

 


actu : presse

Libération.fr à tu et à toit

Mis en ligne le 04/01/19 | #
 

          

Une longue analyse de Sybille Vincendon à propos de Habiter les toits est paru dans Libération.fr le 4 janvier avec un titre « à la Libé » comme on peut le voir ci-dessus. Elle souligne notamment ceci : « Olivier Darmon a consacré [un ouvrage] à l’usage de la «cinquième façade», nom que les architectes donnent au couvercle des bâtiments. Sous le titre Habiter les toits, il passe en revue les mille manières de le faire partout dans le monde. Qu’on ne se méprenne pas : même si quelques penthouses spectaculaires figurent dans le livre, on n’est pas dans une revue de décoration. Habiter le toit au Caire, c’est vivre dans un bidonville en hauteur. Les immeubles du XIXe siècle sont couverts de cabanes, celles qui logeaient le gardien et les domestiques et qui abritent maintenant les victimes de l’exode rural. Bricoler une survie sur le toit est vieux comme l’antique. »
Pour lire l'intégralité de l'article, c'est ici.


actu : presse

Mort de Félix, inventeur et sculpteur

Mis en ligne le 02/01/19 | #
 

 
                                            Félix, le 23 août 2017 à Palaiseau.

Gérard Chamayou, plus connu sous son nom d'artiste Félix, a jusqu'au bout fait les choses différemment : il est parti aux toutes premières heures de l'année 2019, à l'aube de ses 90 ans. C'est un être dual, son double nom l’indique. Dans toute sa vie créative, il a mené de front deux activités fort différentes. Celle d’inventeur, l’autre de sculpteur, activités marquées dans chaque domaine par ce qu'il appelait ses
« chefs-d’œuvre » : la Sphère miroir de la Géode à la Cité des Sciences et la Base Concordia en Antartique comme inventeur et, en tant que sculpteur, sa Pensée Créatrice qui se dresse à l'entrée de l’École Centrale-Supelec– dont il est un ancien élève –sur le plateau de Saclay, et les Voûtes islamiques, gigantesque plafond de l'aéroport international de Bagdad. Homme intelligent, vif et curieux, d'une originalité iconoclaste, bon vivant, il a continué jusqu'à ses derniers instants de s'occuper de la donation de 40 sculpture qu'il souhaitait remettre à son ancienne Grande École. D'un courage inouï face à la maladie qui l'a emporté, il envisageait la mort avec une lucidité et une franchise confondante. Adieu, ami un peu dingue
– j'adorais ! – mais si attachant.
                                                                                                         Patrice Aoust


 
archives :
> 2019 : sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2008 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits