>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES ARCHIVES - 2014-12
 
actu : presse

Vhils dans “Connaissances des Arts”, “L'Épicurien”, “Le Télégramme de Brest” et le site Glltn

Mis en ligne le 31/12/14 | #
 

– Deux très belles pages sont consacrées à Vhils dans le mensuel de janvier 2015 de Connaissances des Arts. Voici l'article de Marie Maertens qui est consacré à l'auteur de Entropie, bien évidemment référé dans le journal :

Vhils Connaissance des Arts

L’Épicurien, trimestriel de l’hiver 2014-2015, revient également sur Entropie :  « Le titre de cet ouvrage, du grec entropê, action de se transformer, traduit parfaitement l’œuvre d’Alexandre Farto, plus connu sous son nom d’artiste : Vhils. Son art, le sgraffito, une technique de gravure qui enlève les couches au lieu d’en rajouter, notamment sur les murs, utilise burin, marteau piqueur et autres ustensiles pour un rendu unique. Ce livre retrace son travail à travers 264 pages hautes en couleur montrant les influences réciproques entre une ville et ses habitants. »

– Autre référence à l’ouvrage, celle du Télégramme de Brest du 4 janvier : « C'est donc à une balade dans les villes que convie l'artiste, tout en invitant aussi à découvrir ses autres créations sur bois, métal ou papier, lui qui a obtenu une reconnaissance internationale en exposant à côté d'une œuvre de Banksy, le “maître” de l'art urbain. »

– Le site Glltn (Guillotine)  a aussi beaucoup apprécié la première monographie consacrée au street artist : « Vhils a exploré une nouvelle voie créative. » Cliquer ici pour lire leur article.


actu : presse

Catherine Moreau (“Déshydrater les
aliments”) au journal de David Pujadas

Mis en ligne le 15/12/14 | #
 


   

Lors du 20 heures de France 2 du décembre 2014 présenté par David Pujadas, un reportage de Laurence Decherf, Camille Lemeur et C. Ferron était consacré aux fruits secs. L'occasion d'interviewer Catherine Moreau, auteure chez Alternatives du titre Déshydrater les aliments. Le reportage est à revoir ci-dessus.

Cathrine Moreau Pujadas 2

Cathrine Moreau Pujadas 3


actu : presse

“Andrea Branzi” dans la sélection
beaux livres de “Libération”

Mis en ligne le 12/12/14 | #
 

Chaque fin d'année, les médias effectuent une sélection de beaux livres à offrir pour les fêtes. Libération ne déroge pas à la tradition en retenant dans son numéro du 11 décembre 2014 une vingtaine d'ouvrages parmi les centaines qui sortent à cette période. Andrea Branzi fait partie des lauréats. Champagne (avec un peu d'avance !] :

                           


actu : presse

Notre collection Point FNAU
dans le mensuel “Traits urbains”...

Mis en ligne le 11/12/14 | #
 

Traits urbains FNAU... tout du moins deux des trois premiers titres de celle-ci (numéro de décembre 2014/janvier 2015) : 
Pour des espaces publics ordinaires de qualité ;
Le projet urbain : l'expérience singulière des agences d'urbanisme : 

Fnau traits urbains 2


actu : presse

“Quelle santé pour demain” : « Un vade-mecum indispensable » (“Libération”)

Mis en ligne le 11/12/14 | #
 

Jean-Christophe Féraud fait une analyse fouillée de Quelle santé pour demain dans le numéro du 1er décembre de Libération (supplément Ecofutur) :
« Entre conservatisme d'un corps médical pas vraiment geek et accroché a son magistère, bureaucratie des politiques de santé et business as usual des gros labos pharmaceutiques, la santé semblait jusqu' ici un continent à l'abri des grands bouleversements de l'ère numérique. C'est terminé. Les fameux “Gafa” (Google, Apple, Facebook et Amazon) sont passés à l'offensive, bien décidés à conquérir l'énorme marché de la “santé exponentielle” […]  À condition que tout le monde travaille ensemble et que “l’humain reste au cœur de la santé” dans le cadre d'une médecine qui retrouverait “ses principes fondateurs.” Un vade-mecum indispensable pour comprendre ce que le numérique va changer pour le malade et le soignant. »


actu : presse

“À chacun son Everest” in “Femme actuelle”,
“InfoDSI”, ITR News.com

Mis en ligne le 11/12/14 | #
 

L’ouvrage À chacun son Everest repéré par :

Femmes actuelle (1er au 7 décembre 2014) : « Déjà deux décennies que Christine Janin  et son équipe aident des enfants atteints de cancer et de leucémie à se dépasser, en gravissant “leur Everest”, à Chamonix. Ce médecin qui a escaladé le plus haut sommet du monde en 199O, et qui fut membre du jury de notre Prix des femmes formidables en 2010, a tiré une très belle leçon d'espoir de cette expérience. Une aventure qu'elle raconte dans le livre À chacun son Everest, 8848 mètres d'amour. »

infoDSI (hebdomadaire du 3 décembre) : « À l'initiative du Docteur Christine Janin, ce projet devenu réalité agissante devient un beau livre qui, sans oublier le quotidien des malades, célèbre l'amour de la vie, l'énergie et la générosité. Des qualités nécessaires au déplacement des montagnes. Un livre illustré comme un carnet de voyage... »

ITR news.com, « le premier quotidien des marchés numériques » qui reprend la même présentation que infoDSI.

Info DSI                             ITR


actu : presse

Translation(s), nouvelle exposition
de Jef Aérosol à Lille

Mis en ligne le 04/12/14 | #
 

Black is beautiful Jef Aerosol

L'auteur de Parcours fléché propose sa toute dernière expo. Voilà ce qu'il nous en dit :
« J'ai baptisé cette exposition Translation(s) car ce vocable est prononçable aussi bien en français qu'en anglais. Son sens diffère cependant dans ces deux langues : en français, il s'agit d'un glissement, d'un déplacement. En anglais translation signifie “traduction" (la traduction étant, certes, un glissement d'un lexique vers un autre). Jef translation(s)Ces définitions, quelque soit l'idiome, correspondent bien à mon travail :
Traduire en images. Interpréter au pochoir une image photographique. Déplacer sur la toile ce qui, parfois, est né sur les murs de la ville, glisser de la réalité à sa représentation. Et puis, dans le cas de cette exposition, glisser des portraits vers les paysages urbains, introduire des éléments architecturaux à mes représentations humaines. Déplacements, également, entre les lieux, les époques, les références, les contextes...
Finalement, une "translation", c'est un passage. Mon travail est un passage... La flèche en suggère la direction, puis elle en marque le souvenir. D'ailleurs, "passer", c'est aussi "transmettre" : après être "passé" quelque part, je vous "passe" mes "impressions" (autre terme dont les différents sens prennent ici tous leurs... sens !)
Mais ce rendez-vous à la New Square Gallery aurait aussi pu se nommer Black is Beautiful, ou Back from NYC. En effet, ce corpus de nouvelles œuvres est directement inspiré par mon dernier séjour à New York où j'ai récemment été invité à la fois pour exposer mais aussi pour peindre une fresque à Brooklyn, dans le cadre du Bushwick Collective. Un grand nombre de ces nouveaux pochoirs ont donc été découpés à partir des photos que j'ai prises là-bas. D'autres sont des interprétations des excellents clichés de mon ami Stéphane Missier, qui a longtemps vécu à Brooklyn. À ces nouvelles images se mêlent deux ou trois personnages récurrents dans mon travail, dont l'incontournable Sitting Kid qui m'accompagne depuis de nombreuses années. Des gens et des espaces : ma vision de New York. Pourquoi Black is Beautiful ? Parce que le racisme et l'esclavage ne sont pas encore éradiqués, que les libertés et égalités ne sont jamais définitivement acquises et doivent faire l'objet de luttes quotidiennes. 
Jef Aérosol »

New Square Gallery
40 rue Voltaire
59000 Lille
Tél. : 03 20 12 09 00
du vendredi 5 décembre 2014 au 17 janvier 2015 


actu : presse

Un skate, un sac de voyage, une bouteille de champ, une basket… et “L'Art dans l'assiette” dans “Le Figaro” spécial cadeaux

Mis en ligne le 02/12/14 | #
 

... c'est le mélange éclectique que propose le supplément cadeau de Noël du Figaro du 27 novembre 2014. L'Art dans l'assiette figure en bas à doite :

L'Art dans l'assiette Le Figaro


actu : presse

JR et Vhils dans “Coolture”

Mis en ligne le 02/12/14 | #
 

Dans Coolture , « le news magazine de la Génération Y » :

Coolture– une double page pour Women are heroes, dans leur dernier numéro de décembre Spécial femmes : « [...] Dans ce projet, la démarche qui conssite à approcher les femmes et à les y associer et étonnante. Ensuite, l'echange est fascinant. JR enregistre les récits de ces femmes et les retranscrit dans un itinéraire symbolique. Aux endroits où il identifie une douleur persistante, il va poser une grande affiche comme pour exorciser le mal ou pour le noyer dans la colle. Chaque photographie de JR est une œuvre autonome propre. Mais c'est son histoire qui lui donne sa puissance émotionnelle. »

– et une présentation de Entropie : « C'est à l'aide de burin, marteau-piqueur et autres ustensiles que VHILS commence à gratter la surface d'un mur, à révéler successivement les différentees couches qui le constituent. Petit à petit, un portrait se révèle. Magique et magnifique... »

JR dans Coolture


actu : presse

Branzi dans ADmagazine.fr :
« Un retour à l'essentiel »

Mis en ligne le 02/12/14 | #
 

AD
Jolie chronique de Marina Hemonet pour Andrea Branzi dans ADmagazine.fr. C'est à consulter ici.


actu : presse

“Andrea Branzi” et “Entropie” : deux amours de livres

Mis en ligne le 02/12/14 | #
 

Amour des livres 1

Le trimestriel L'Amour des livres, sous les rubriques Design Architecture et Arts urbains, recommande deux de nos récentes parutions :

Andrea Branzi : « Face aux transformations de la société occidentale des années 1960, basée sur les principes de rationalité et de fonctionnalité du monde urbain et domestique, Branzi a d'emblée proposé une approche de l'objet a travers ses pouvoirs d'évocation poétique et affective. Les œuvres qui défilent (vases, meubles, maquettes ..) expriment la liberté du geste artistique, la fluidité, l'infini de l'imaginaire. Premier ouvrage de référence sur ce créateur italien reconnu sur la scène internationale. »

Entropie : « L'artiste urbain s'intéresse aux murs chargés d'histoire, ceux que le temps a dégradé, leur offrant – au sens propre du terme – un visage, y sculptant des portraits de personnes anonymes. Burin, marteau-piqueur et autres outils avec lesquels il gratte la surface du mur en révèlent ses différentes couches, cédant la place à une figure esquissée. À travers ses œuvres, il met en lumière les influences réciproques entre la ville et ses habitants. Dans son travail à l'intérieur, il délaisse le mur pour le bois, le métal, le liège ou de vieilles affiches, et là encore, de saisissantes silhouettes humaines émergent... »

Amour des livres 2


 
archives :
> 2017 : nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2008 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits