>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES ARCHIVES - 2021-03
 
actu : presse

La dorade à la vapeur d'Éliane Cheung a séduit “M - le magazine du Monde”

Mis en ligne le 30/03/21 | #
 

Litza Georgopoulos propose un « voyage immobile en attendant des jours meilleurs » dans la livraison du 20 mars de M - le magazine du Monde. Elle a choisit sept recommandations pour découvrir Hongkong dont une recette de À la table d'une famillie choinoise.
« CUISINER UNE DAURADE À LA VAPEUR.
Jusqu’au milieu du XIXe siècle, Hongkong a vécu principalement de la pêche, d’où sa cuisine traditionnelle centrée sur les produits de la mer. Éliane Cheung, alias Mingou, a grandi avec la culture hongkongaise. L’île est la ville natale de sa mère, et son père y a fait son apprentissage de cuisinier avant de s’installer en France. En 2016, l’illustratrice culinaire sortait un journal de recettes familiales, avec, en bonne place, la daurade à la vapeur.
Le poisson cuit, arrosé de vin de Shaoxing et recouvert de gingembre et de ciboule émincés,
se sert accompagné d’une sauce, pour laquelle il faut mélanger 1 cuillère à soupe d’huile neutre et d’huile de sésame, 1/2 de sucre en poudre, 1 d’eau bouillante et 2 de sauce soja. »


actu : presse

Les bonnes saveurs du levain

Mis en ligne le 30/03/21 | #
 

Première recension pour Levain : celle de Marie-Laure Fréchet dans le mensuel d'avril de Saveurs conseillant des « livres à dévorer » :
« “Le levain possède la capacité de se transformer et d’évoluer. Il fonctionne selon des Saveurs avril 2021cycles d’activité qui témoignent de son énergie.”
Pendant le premier confinement, nous avons été nombreux à avoir tenté de réaliser notre propre levain, pour preuve la pénurie de levure dans les commerces. Les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur des attentes, malgré les excellents ouvrages publiés sur le sujet. La recette est pourtant simple : de l’eau et de la farine qu’on laisse fermenter jusqu’à ce que le mélange développe un pouvoir levant. Cet ouvrage arrive à point nommé pour convaincre les amateurs découragés de tenter encore une fois l’expérience. De sa composition à son utilisation, en passant par sa conservation, l’autrice raconte tout sur le levain et, surtout, dévoile une méthode infaillible pour le réussir en 6 jours. En bonus : 40 recettes de pains et brioches à réaliser avec son propre levain.
»


actu : presse

“Cuisine healthy du monde entier” plaît aux trimestriels

Mis en ligne le 30/03/21 | #
 

Bien a la campagne Tour du monde healthy   

 – Le nouveau trimestriel Bien à la campagne met en avant Cuisine healthy du monde entier.  Dans ce numéro 1, Hugues Berthon écrit : « Céréales complètes en Afrique, bouillon en Asie, légumes à gogo en Méditerranée ; la world food rivalise de ressources. Partout autour du monde, on peut cuisiner sainement sans renoncer au goût. Cheffe-formatrice, d'origines vietnamienne et algérienne, Soraya Aouidad a déniché des saveurs venues d'ailleurs à travers 50 recettes salées et sucrées. »
– Dans sa rubrique Au fil des pages du trimestriel Marie Claire idéees (mars/avril) Marie-Anne Bruschi – auteure chez nous du Guide du Paris alternatif – a aussi aimé Cuisine healthy du monde entier : « BIEN DANS SON ASSIETTE. Manger bien en mangeant mieux, c'est le but de ce livre. Basé sur 50 recettes, il nous entraîne pour un tour du monde des saveurs à travers des plats choisis pour leurs bienfaits nutritifs. Des recettes gourmandes qui donnent la part belle aux légumes et aux épices. »
– Le livre de Soraya Aouidad « qui privilégie cuisson lente, épices, aliments fermentés et légumes rois, et nous fait voyager » a les honneurs d'un troisième trimestriel Ça m'intéresse Santé (mars/mai) qui propose trois de ses recettes dans son numéro : son shakshuka, sa choucroute de la mer et son curry vert de légumes et tofu.

 


actu : presse

Radios : Y'a de l'idée chez l'expert Jérôme Sorrel (“Vélotaf”)

Mis en ligne le 29/03/21 | #
 

Radio Nostalgie a demandé quelques bons conseil à l'auteur de Vélotaf lors de l'émission Y'a de l'idée comme par exemple d'acheter son vélo dans un magasin où on pourra le faire réparer, prendre son temps lors de ses trajets pour se rendre au travail ou personnaliser son vélo avec des autocollants pour éventuellement le reconnaître en cas de vol. L'émission est à écouter ici.
France bleu Paris (émission Tous experts présentée par Caroline Feltz) à également interrogé Jérôme Sorrel afin qu'il livre quelques astuces pour s'initier à la bicyclette “musculaire” (le vélo classique) ou électrique, comme par exemple d'attacher son vélo avec deux gros cadenas pour dissuader les voleurs ou prendre tranquillement son temps le week-end pour débuter l'initiation au vélotaf avant de se lancer sur les pistes cyclables. Cliquer (à partir de 35'25") pour écouter la bonne parole de l'auteur « d'une véritable bible ».

Le trimestriel (avril/juin) Bien à la campagne a repris la célèbre chanson À bicyclette d'Yves Montand pour titrer la présentation de Vélotaf :

                                       

 


actu : presse

Cécile Désaunay (“La Société de déconsommation”) sur France Culture

Mis en ligne le 26/03/21 | #
 

L'auteure de La Société de déconsommation a participé à un débat lors de l'émission Entendez-vous l'éco animée par Tiphaine de Rocquigny sur France Culture. Cécile Désaunay a échangé avec Philippe Moati et Jean-Claude Daumas sur la thématique Consommateur ou citoyen, faut-il choisir ? Voici un court extrait de sa réflexion. « On voit une désillusion croissante des consommateurs envers la société de consommation et les acteurs qui l'incarnent, notamment les grandes entreprises et les acteurs de la grande distribution. Un tiers des Français seulement estime faire confiance aux grandes entreprises, une relation de confiance a été rompue parce que le mythe et les promesses de la société de consommation ne sont plus à la hauteur. »
L'émission, passionnante de bout en bout, est à réécouter ici.


actu : presse

“La Société de déconsommation” « doit être lu de toute urgence par les responsables économiques et politiques »

Mis en ligne le 22/03/21 | #
 

C'est la conclusion à laquelle arrive Haënt Jens Jean lors de la présentation qu'il fait de La Société de déconsommation dans la newsletter de Futuribles.com. Voici l'intro de son article que vous pouvez consulter dans son entièretéFuturibles logo ici :
« Ce livre éclaire, de façon magistrale, un grand “impensé” des politiques de transition écologique, à savoir la faible propension des pouvoirs publics à intervenir sur les modes de vie. La modification des comportements a beau être identifiée comme un levier essentiel pour réduire l’empreinte écologique, les politiques publiques sont toujours restées très prudentes sur ce terrain, pour des raisons à la fois idéologiques et tactiques. La liberté de consommer à sa guise est supposée faire partie du “contrat démocratique” ; les pouvoirs publics ont peur de pénaliser les secteurs industriels qui fabriquent les biens et services à forte empreinte écologique ; ils ont enfin manifesté, jusqu’ici, fort peu d’intérêt pour les attentes et les pratiques des consommateurs. »


actu : presse

Passionnante interview de Cécile Désaunay autour de sa “Société de déconsommation” sur Nouvelobs.com

Mis en ligne le 18/03/21 | #
 

                  

Long entretien réalisé par Morgane Bertrand sur le site de l'Obs  débutant ainsi :
« Notre société consomme plutôt moins qu’avant. Le rêve des partisans de la décroissance serait-il, en partie, en train de se réaliser ? La société de consommation vit-elle ses dernières heures ? Sans aller jusqu’à prédire cette horizon extrême, Cécile Désaunay, chargée d’études pour la revue de prospective « Futuribles », décortique dans son essai La Société de déconsommation les initiatives de ceux et celles qui choisissent de “déconsommer”. Interview. » En voici un extrait.
« Est-ce vraiment aux individus de prendre en charge cette transition ?
Ils sont pris dans des systèmes collectifs entièrement articulés autour des logiques de consommation. Compte tenu de ces inerties, du poids des infrastructures, de ces logiques qui touchent à la fois les territoires, les pouvoirs publics, les entreprises, les marges de manœuvre individuelles sont très faibles. D’où la nécessité de repenser la place de la consommation matérielle dans notre société et l’imaginaire qui l’accompagne. Notre vie est aujourd’hui encore rythmée par des actes d’achat : une voiture, un logement… La société de consommation était un récit qui avait la prétention de tout englober. J’ai du mal à croire qu’on arrivera à trouver un récit aussi puissant pour embarquer des populations de plus en plus hétérogènes en matière de valeurs, de contraintes. Mais plusieurs récits peuvent coexister, plus ou moins puissants, et chacun choisira le sien : écolo soft, effondriste… »
L'intégralité c'est à retrouver ici.


actu : presse

“Le Tour de France des maisons écologiques” est « parfait pour se lancer »

Mis en ligne le 08/03/21 | #
 

Home cuisines et bains Tour e France maisons ECOLOSC'est une partie de la conclusion d'Amandine Bessard pour la présentation – dans le hors série du trimestriel n° 17 Home cuisines & bains – du Tour de France des maisons écologiques.
« Comment se fait-il que le béton continue de couler, bien qu'il soit responsable de 5 % des émissions mondiales de C02 anthropique ? Avec ce livre, Mathis, Emmanuel et Raphaël souhaitaient répondre à ces questionnements, mais surtout trouver des pistes de réflexion pour bâtir avec sens. Les deux architectes et l'anthropologue ont arpenté la France à la rencontre de ceux qui ont construit – et souvent autoconstruit – en marge de l'économie formelle, pour habiter et non simplement se loger. Le tout est retranscrit en un état des lieux très pratique, des croquis aux témoignages, parfait pour ceux qui souhaiteraient se lancer. »


actu : presse

“L'Art du fil” : « impeccablement réalisé »

Mis en ligne le 08/03/21 | #
 

C'est ainsi que la journaliste Joëlle Péhaut débute l'article paru dans le bimestriel Artension (mars/avril) et consacré à L'Art du fil. La suite est à apprécier ci-dessous :

                                                   Art du fil Artension


actu : presse

Entretien avec Cécile Désaunay à propos de son son essai “La Société de déconsommation”

Mis en ligne le 07/03/21 | #
 

Usbek et Rica

Très intéressante interview de Cécile Désaunay sur le site Usbeketrica.com qui est interrogée sur les problématiques abordées dans son tout récent La Société de déconsommation, dernière parution de la collection Manifestô.  Extrait : « Nous avions constaté qu’effectivement des postes de consommation stagnaient, voire diminuaient : la viande et le papier, mais aussi l’automobile. Pour autant, nous compensons plus que nous ne réduisons. Nous mangeons moins de viande, mais plus de poisson et de yaourts, consommons moins de papier mais plus de métaux rares pour nos ordinateurs… Le tableau est donc à nuancer. En revanche, il y a des facteurs structurants et irréversibles de stagnation, voire de baisse de la consommation. Le principal est le vieillissement de la population : plus on vieillit, moins on consomme. D’abord, parce qu’on possède déjà beaucoup de biens, qu’on perd en sociabilité et donc qu’on a moins besoin d’acheter (par exemple des vêtements). Ensuite, les personnes âgées mangent beaucoup moins de viande : elles pèsent bien plus dans la déconsommation de viande que les vegans ! Enfin, nous sommes tellement équipés dans les sociétés européennes que nous sommes partout à saturation. Ce d’autant que certains nouveaux équipements sont polyvalents, ainsi de votre téléphone qui remplace souvent l’appareil photo. Seule l’obsolescence programmée stimule et relance encore le besoin
d’achat…
».
Pour savourer l'intégralité de l'entretien il faut cliquer .

Autre référence à son titre dans le numéro de mars d'Alternatives économiques : « Le marché du vêtement est symptomatique de cette tendance, rappelle Cécile Désaunay, directrice de recherche au centre de prospective Futuribles (voir La Société de déconsommation, Gallimard, collection Alternatives, 2021). En dix ans, ce marché a perdu 15 % de sa valeur, en partie parce que les Français ont adopté le réflexe “occasion”. »


actu : presse

Premières retombées pour la toute nouvelle édition de “Vélotaf”

Mis en ligne le 07/03/21 | #
 

À peine parvenue sur les rayons des librairies, Vélotaf a ses premières mentions dans les médias. Stéphane Perraud propose un intéressant reportage sur les vertus du vélo en milieu rural pour se rendre à son travail, faire ses courses ou amener ses enfants à l'école dans le trimestriel Village (février/avril). Le journaliste fait justement remarquer que le renouveau de ce moyen de transport n'est pas seulement réservé aux habitants des zones urbainesavec un titre sympa (voir image ci-contre). Pour « aller plus loin », le guide de Jérôme Sorrel et Ève Coston est recommandé à la toute fin de l'article.

Sur le site WeDemain.fr, Alice Pouyat revient surt les cinq mauvaises raisons pour ne pas s'adonner au vélotaf qu'elle présente ainsi : « Vous hésitez à enfourcher un vélo pour aller travailler ? Besoin de conseils pour organiser vos trajets quotidiens ? Le livre Vélotaf de Jérome Sorel est le parfait guide à destination des plus sceptiques comme des plus assidus. En voici un extrait, où l’auteur balaye les mauvaises raisons de ne pas s’y mettre, ou s’y remettre
C’est une petite révolution ou “vélorution” : avec la crise sanitaire, la pratique du vélo s’est largement développée (+ 10 % en 2020, et + 30 % hors des périodes de confinement). Pour convaincre les derniers indécis et faciliter la tâche aux autres, Jérôme Sorrel, “vélotaffeur” de longue date, livre tous ses conseils dans Vélotaf, mode d’emploi du vélo au quotidien (Editions Alternatives), un ouvrage plein d’humour, illustré par Eve Coston. Choix du vélo, équipements, dangers à éviter, code de bonne conduite… Rien n’est éludé.
WE DEMAIN vous propose un extrait du chapitre “Les mauvaises raisons de ne pas s’y (re)mettre”
». Pour connaître ces mauvaises raisons, cliquer ici.


actu : presse

Codex Urbanus (“Le Bestiaire fantastique”, “Street illusions”) interview monstre

Mis en ligne le 07/03/21 | #
 

leparatonnerre.fr

Sur le très original site, à la curiosité rafraîchissante, LeParatonnerre.fr, longue interview de Codex Urbanus – qui a récemment sorti chez nous, avec Chrixcel, Street illusions – qui décrit son parcours assez atypique. Il est notamment questionné sur son premier livre : « Vous avez co-écrit avec Chrixcel Le bestiaire fantastique du street art (2018). Le monstre est-il celui qui s’étale le mieux sur un mur ?
Le monstre a un côté primaire qui nous parle immédiatement. L’art urbain, plus proche de nos racines, s’oppose à l’art académique. Depuis les grottes de Lascaux, nous avons une continuité dans la réalisation de bestiaires. Les street artistes, bien souvent autodidactes et ayant grandi avec la culture pop, se sont approprié le genre. Même dans le cinéma, les plus grands succès sont des films fantastiques. Le street art reflète notre propre époque. Les passants ont besoin de rêver. Des familles entières viennent explorer la Butte aux Cailles, le canal de l’Ourcq ou encore Ménilmontant à la recherche des images qui les transportent ailleurs.
»
Pour lire ce passionnant entretien, c'est ici.


 
archives :
> 2021 : juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2020 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2019 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2008 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits