>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
 
 
actu : divers

“Le Parisien”, “20 Minutes” etc. : c'est tout bon pour le “Guide du Paris boui-boui”

commentaire 0 commentaire | Mis en ligne le 29/03/22 | #
 

Une belle présentation pour le Guide du Paris boui-boui dansLe Parisien du 26/03/2022 Le Parisien du 26 mars. Philippe Baverel écrit notamment : « Boui-boui, vous avez dit boui-boui ? “J'ai beaucoup de tendresse pour ce mot désuet et péjoratif qui désigne des petits restos qui ne payent pas de mine et qui proposent, sur place ou à emporter, une cuisine familiale de qualité à petits prix”, déclare Chloé Vasselin, guide touristique passionnée de gastronomie exotique qui livre, en 142 pages remarquablement illustrées par Sarah Velha, plus de 120 adresses parisiennes classées par arrondissement. Comme autant d'invitations au voyage, défilent au fil de l'ouvrage toutes les cuisines du monde “préparées avec soin par des femmes et des hommes issus de l'immigration, qui travaillent avec passion àv nous régaler”, affirme l'autrice. Un annuaire très cosmopolite, à la fois détaillé et pratique, nourri de six ans de pérégrinations dans la capitale. »
Retrouvez l'article complet sur le site du journal.

                        Paris boui-boui dans Le Parisien

Autre référence au guide, celle de 20 Minutes du 18 mars :
« Un “Guide du Paris Boui-boui” pour voyager au coin de la rue.J'ai voulu partager toutes ces pépites que j'ai récoltées ces dernières années”, explique Chloé Vasselin, qui a publié jeudi son Guide du Paris boui-boui (éditions Alternatives), un20 Minutes 18/03/2022 recueil de 120 adresses de petits restos d'île-de-France. L'autrice a testé, plusieurs fois, toutes les adresses répertoriées. Elle n'a gardé que les bonnes cuisines, à petit prix (moins de 15 €), où l'accueil est cbaleureux. “Les bouis-bouis, on ne les trouve pas sur les grands boulevards, mais dans les petites rues parallèles”, explique-t-elle. On les découvre en flânant une après-midi ou en obercbant de quoi manger. L'autrice les préfère parce qu'ils sont modestes, rarement récents, avec un service sans prétention. “Quand je me rends cbez les tenanciers des bouis-bouis, c'est un peu comme s'ils m'avaient invitée cbez eux”, confie Cbloé Vasselin. »
En cliquant sur le site Web du quotidien, Mathilde Desgranges vous en dit un peu plus sur le livre : 20minutes.fr.

Un autre site a chroniqué ce même titre, le jeune magazine en ligne (ils ont commencé en septembre 2021) Zenchef dans lequel Aude Lemoine écrit en préambule : « Munie de son carnet, Chloé Vasselin a écumé plus de 200 adresses pour en sélectionner une Zenchef logocentaine, la crème de la crème des bouis-bouis, qu’elle présente dans son guide. Le voyage a toujours eu une place importante dans sa vie, pour les aventures et les rencontres qu’on peut y faire. Sentiment qu’elle retrouve, quand elle franchit le pas d’une gargote à Paris. Sa définition du bouiboui : une petite adresse modeste et singulière, où on se régale d’une cuisine simple, bonne, servie sans chichi par une figure du quartier, un(e) expatrié(e) et qui sent bon le voyage. Elle apprécie la singularité de chaque adresse, le fait de ne pas savoir ou cela va mener, l’impression du temps qui s’arrête. À ses yeux, les propriétaires de ces établissements sont des petits héros du quotidien, des personnages venus de loin, avec une cuisine d’exil et des produits difficiles à trouver. Les bouis-bouis sont résilients, et même résistants… à la pandémie, à la mode, au diktat, aux impératifs esthétiques beau ! Avec ce guide parisien, Chloé les réhabilite et les met en lumière. »


 
 
 
 
archives :
> 2022 : juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2021 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2020 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2019 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2008 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits