JR
 
Unframed - Belle de Mai / Marseille
>> AUTEURS
 

JR


JR possède la plus grande galerie d'art au monde. Il expose librement dans les rues du monde entier. En 2006, il réalise 28 mm Portrait d'une génération, des portraits de jeunes de banlieue qu'il expose, en très grand format, dans les quartiers bourgeois de Paris. En 2007, avec Marco, il réalise Face 2 Face. JR a affiché d'immenses portraits d'Israéliens et de Palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d'autre de la barrière de sécurité. En 2008, il est parti pour un long périple international pour Women are heroes, un projet dans lequel il souligne la dignité des femmes qui sont souvent les cibles de conflits. Des gens qui vivent souvent avec le strict minimum découvrent quelque chose d'absolument superflu. Des vieilles dames deviennent mannequins pour un jour, des gosses se transforment en artistes pour une semaine. Après les expositions locales, les images sont transportées à New York, Berlin ou Amsterdam. Comme il reste anonyme et n'explique pas ses immenses portraits grimaçants, JR laisse un espace libre pour une rencontre entre un sujet/acteur et un passant/interprète. L'ouvrage JR 28 MM résume sa démarche. 
JR travaille également sur d'autres projets : «  Les Sillons de la Ville  » qui interroge la mémoire d’une ville et de ses habitants, «  Unframed  », qui réinterprète dans des formats gigantesques des photos prises dans les archives des musées et « Wrinkles in the City », où il rend compte de l'histoire de grandes métropoles à travers le visage de leurs habitants les plus âgés ( voir Wrinkles of the City / des rides et des villes).
En 2011, il reçoit le TED Prize qui lui offre la possibilité de formuler « un souhait pour changer le monde ». Il crée « InsideOut », un projet d’art participatif international qui permet aux personnes du monde entier de recevoir leur portrait puis de le coller pour soutenir une idée, un projet, une action, et de partager cette expérience. Le premier projet est relaté dans Artocratie en Tunisie.
Son premier film Women are heroes est sorti en janvier 2011. Le second qui lui est consacré, Inside Out, en novembre 2013.
De 2014 à 2016, l'artiste a notamment investi le Panthéon et la Pyramide du Louvre à Paris, l'hôpital d'Ellis Island à New York. Il est aujourd'hui, l'artiste français le plus « liké » sur le Net.

 
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits